Journées européennes de l’archéologie (JEA) 18-20 juin 2021: dossier pédagogique et jeux

Journées européennes de l'archéologie (JEA) 2021: 18-20 juin

A l’occasion des JEA 2021, nous offrons la possibilité au Jeune public de découvrir cette discipline qu’est l’archéologie (les méthodes, les différents métiers, etc.) et les raisons pour lesquelles le service de la Direction du Patrimoine mène des campagnes de fouilles de trois natures différentes (diagnostic archéologique, fouille préventive, fouille programmée) dans la ville de L’Isle-sur-la-Sorgue, tant intra-muros qu’extra-muros.

Par ailleurs, nous proposons au public scolaire des écoles primaires de L’Isle-sur-la-Sorgue, et plus généralement aux autres petits curieux, aux enseignants, animateurs et parents, des activités en ligne (puzzles, coloriages, jeu, etc.) autour de l’archéologie, et tout particulièrement autour des fouilles archéologiques menées sur le territoire de notre ville.

Reconstitue les puzzles du patrimoine l'islois!Vous trouverez ces activités après les présentations: « L’archéologie: qu’est-ce que c’est? », « Pourquoi des fouilles à L’Isle-sur-la-Sorgue », dans les rubriques: « Bref aperçu des méthodes de fouilles et des principaux outils utilisés », « Quelques métiers de l’archéologie » « Chantiers de fouilles l’islois » et dans celles à la suite. Les coloriages à imprimer sont tout en bas de cet article. 

L’archéologie: qu’est-ce que c’est?

L’archéologie est une discipline scientifique qui cherche et étudie les vestiges du passé de la Préhistoire à l’époque contemporaine.

Les archéologues opèrent des fouilles sur le terrain à la recherche de vestiges. Ils exhument du sol ou des fonds marins ce que l’on appelle des sources matérielles (construction, céramique, ossements, objets, etc.).

Le travail des archéologues ne se limite pas qu’à fouiller le sol ou les fonds marins. Ils travaillent également sur des édifices anciens encore existants (dits « en élévation »).

Grâce aux sondages et aux fouilles que les archéologues effectuent sur les sites archéologiques et à l’analyse des sources matérielles découvertes, ils contribuent à faire progresser les connaissances historiques pour les lieux étudiés et fouillés. 

Les archéologues sont comme des enquêteurs à la recherche d’éléments permettant de reconstituer l’histoire d’un lieu.

Pourquoi des fouilles à L’Isle-sur-la-Sorgue?

La ville de L’Isle-sur-la-Sorgue possède un riche patrimoine pour une part connu et, pour une grande part encore méconnu.

Si, en l’état actuel des recherches, aucune trace convaincante d’une occupation antique de la ville intra-muros, n’a été mise à jour, celle-ci regorge en revanche de traces d’une occupation depuis le Moyen Age, notamment depuis le 11e siècle. 

Depuis sa création en 2012, la Direction du Patrimoine de la ville (DPI), dont les missions sont multiples, travaille notamment pour redonner vie au patrimoine de L’Isle grâce à des études archéologiques, historiques et architecturales.

Agréée par le Ministère de la Culture et de la Communication pour la réalisation d’études et de fouilles archéologiques préventives, elle a le droit à ce titre de réaliser des fouilles à L’Isle-sur-la-Sorgue et sur son territoire.

Il est très important de savoir que personne n’a le le droit de faire des fouilles archéologiques que cela soit dans la nature ou dans sa propriété sans déclaration préalable et autorisation! Toute fouille « sauvage » est condamnable et sévèrement punie, de même que toute conservation d’objets trouvés (pièces de monnaie ancienne, statuettes, vases, etc.).

En effet, seul l’Etat a le pouvoir de décider et d’autoriser la réalisation de sondages et de fouilles archéologiques (Préfecture de région, Direction régionale des affaires culturelles/ DRAC, Service régional de l’archéologie/SRA).

Ainsi, dans des zones connues pour se trouver dans un périmètre de sites archéologiques possibles, l’Etat peut prescrire ce que que l’on appelle un diagnostic archéologique, avant tout aménagement privé ou public (construction d’une route, autoroute, de lignes TGV, d’un immeuble, d’une maison, réaménagement et/ou agrandissement d’un lieu existant, creusement d’une piscine, travaux de voirie, aménagements urbains, etc.). Tout projet de construction ou d’aménagement doit faire l’objet d’un dépôt de permis de construire avant d’être mis en oeuvre.

Le diagnostic archéologique permettra ainsi de voir s’il y a des vestiges archéologiques sur les lieux concernés. A L’Isle, de nombreux sites ont fait l’objet de diagnostic archéologiques. Exemples: chapelles des pénitents blancs et bleus, couvent des cordeliers, emplacement d’une partie de la synagogue et de l’immeuble Beaucaire de l’ancien quartier juif, l’ancien garage Manni (couvent des dames de Sainte-Elisabeth), etc.

Une fois que le sondage archéologique est terminé, un rapport est remis aux services de l’Etat (DRAC, SRA). Si le diagnostic est positif, c’est-à-dire s’il a révélé des traces d’occupation humaine, la Commission Territoriale de la Recherche Archéologique (CTRA) peut soit:

  1. décider que les vestiges archéologiques ne présentent pas de véritable intérêt et, dans ce cas, les aménageurs sont autorisés à réaliser leurs travaux;
  2. décider d’une fouille archéologique si les vestiges ont une valeur scientifique;
  3. demander à l’aménageur de construire son projet d’aménagement en prévoyant la conservation des vestiges si ces derniers sont d’une très grande richesse!

Il existe deux types de fouilles:

  • la fouille préventive: c’est l’Etat qui prescrit la fouille préventive, suite à un diagnostic archéologique ayant montré que les vestiges découverts, méritaient d’être étudiés de manière plus approfondie et que la zone de fouille nécessitait d’être élargie. Cette fouille est destinée à recueillir le plus de données archéologiques possibles et à les analyser afin de connaître l’évolution du site au fil des siècles, avant la destruction des vestiges. Elle doit s’effectuer dans un délai précis, fixé entre l’aménageur et l’opérateur de la fouille archéologique retenu par la DRAC. A la fin de la fouille préventive, l’aménageur pourra commencer ses travaux. A L’Isle-sur-la-Sorgue, plusieurs sites ont bénéficié d’une fouille préventive comme l’îlot de la Tour d’Argent, l’ancien garage Manni (couvent des dames de Sainte-Elisabeth), etc.
  • la fouille programmée: c’est une fouille qui rentre dans le cadre d’une programmation scientifique nationale. Elle est mise en place par le SRA de la DRAC, les services d’archéologie municipaux et le CNRS. Contrairement à la fouille préventive, elle peut se dérouler à moyen ou long terme. A L’Isle-sur-la-Sorgue, une fouille programmée (2014-2019) a par exemple été instaurée sur le site de la chapelle Saint-Andéol de de Velorgues, unique édifice d’architecture religieuse romane sur le territoire l’islois, après son achat par la Ville sur le site « le Bon Coin »!

Bref aperçu des méthodes de fouilles et des principaux outils utilisés

Statuts de la ville de L’Isle rédigés sur du parchemin (peau d’animal) au début du 14e s. conservé aux Archives intercommunales dans le fonds des archives municipales de L’Isle.

Avant et pendant les fouilles, en fonction des découvertes faites, des recherches historiques sont menées par des historiens dans les fonds d’archives et de bibliothèques afin d’identifier des sources écrites et des documents (ouvrages, articles, etc.).

Ces recherches vont permettre d’apporter des informations sur l’histoire du lieu fouillé et son évolution au cours du temps.

Sur un terrain de fouille, l’archéologue, responsable de l’opération de fouille, est chargé des missions suivantes et de leur exécution: les repérages (aérien, terrain); le décapage des terres pour enlever les surfaces de terres inintéressantes; les relevés topographiques; le quadrillage des zones à fouiller du lieu; le dégagement des éléments d’architecture; le tamisage de la terre afin de recueillir les petits objets; le dégagement des vestiges (éléments architecturaux, objets); le prélèvement des objets en vue des analyses futures; l’étude, mesure et numérotation (US) pour comprendre l’histoire du site; le dessin de la surface; la photographie des vestiges.

Opération de tamisage sur le chantier de la Tour d’Argent.

   !   

Il est très important de savoir que les archéologues ne creusent pas un site archéologique sans respecter des règles fondamentales, comme celle de fouiller le sol couche par couche. On appelle ces couches: des strates.

En effet, le sous-sol se compose de couches (strates) superposées les unes sur les autres.

Ainsi les archéologues vont commencer par fouiller la couche du dessus, puis déterminer la couche suivante et ainsi de suite.

Chacune de ces strates peut éventuellement contenir des vestiges (restes de murs, céramiques, ossements, pièces de monnaie, etc.). Leur analyse va permettre de dater ces différentes couches.

La couche (strate) la plus haute correspond bien sûr à la couche la plus récente. Et plus, on descend, plus on tombe sur les couches de plus en plus anciennes.

La stratigraphie, qui est donc l’étude de ces strates permet, de connaître l’histoire d’un site, les différentes occupations humaines au fil du temps, etc.

Découvre sur la photo ci-dessous les principaux outils utilisés par les archéologues et amuse-toi à les recomposer avec les puzzles proposés!

Puzzle: les outils de l’archéologie

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Une fois la fouille terminée, les archéologues étudieront les sites fouillés grâce à leurs relevés, photos, mesures, dessins, vestiges découverts, etc. Ils analyseront les objets relevés dans chaque couche (strate) et les remettront dans le bon ordre chronologique.

Viendra ensuite le temps de la rédaction d’un rapport scientifique officiel destiné à faire connaître les résultats de leur travail suite à la fouille effectuée.

Quelques métiers de l’archéologie

Il existe différents types de métiers de l’archéologie. En voici quelques exemples…

L’archéologue du bâti

L’archéologue du bâti étudie toutes les élévations d’une construction (remparts, église, couvent, tour, maison, etc.) Sa spécialité est de « lire les murs » pour déterminer toutes les phases de construction, réparations, reconstruction, la chronologie des modifications subies par le bâtiment – tant extérieures qu’intérieures -, les techniques et matériaux employés, etc.

La tour médiévale Boutin: îlot de la Tour d’Argent

Puzzle: l’archéologie du bâti et l’exemple de la tour Boutin du Moyen Age

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Le topographe

Le travail du topographe consiste notamment, sur les chantiers de fouilles, à effectuer des relevés topographiques avec des instruments de mesure spécifiques. Il utilise ensuite les plans élaborés pour représenter le site archéologique étudié. Son travail est lié à d’autres disciplines comme par exemple la photogrammétrie. Celle-ci permet de réaliser des vues d’ensemble précises de vestiges de grandes dimensions. Elle offre en outre la possibilité de créer des images numériques en trois dimensions des vestiges. Ces images 3D facilitent la valorisation de l’étude auprès du public.

Puzzle: le topographe au travail lors de la fouille de la Tour d’Argent

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Le céramologue

Le céramologue étudie tous les objets en terre cuite, qu’ils soient entiers ou en morceaux (tessons de céramique). Son travail lui permet notamment d’identifier la vaisselle (coupes, récipients, bols, marmites, etc.) utilisée sur un site archéologique donné, au cours des différentes périodes d’occupation humaine. Ses missions sont donc, entre autres choses, de savoir de quel objet il s’agit à partir des tessons retrouvés ou des parties de céramique, de dater ces vestiges et de déterminer également, dans la mesure du possible, leur provenance et les ateliers de céramique qui les a fabriqués. Ses études vont lui permettre parfois de connaître les échanges entre la ville où les céramiques ont été découverts et d’autres lieux géographiques, parfois très lointains.

Puzzle: tri de tessons de céramique de la Tour d’Argent réalisé par le céramologue

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

L’anthropologue

L’anthropologue travaille sur les restes humains trouvés lors de fouilles archéologiques et cherche à déterminer le contexte de leur présence sur le site fouillé (cimetière, mort accidentelle, etc.). Son travail permettra de déterminer notamment, grâce aux analyses menées: les caractéristiques biologiques des squelettes (âge, sexe, etc.), les causes de la mort, d’éventuelles maladies ou accidents. L’anthropologue étudie aussi les types de tombe, les pratiques d’inhumation (traitement du corps, objets placés dans la tombe, bijoux, offrandes, etc.).

Puzzle: tombe et squelette médiévaux étudiés par l’anthropologue

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

L’archéozoologue

L’archéozoologue travaille sur les restes des animaux trouvés à l’occasion de fouilles archéologiques (os, bois de cervidés, dents, excréments, fossiles, coquilles d’oeuf, écailles de poisson, etc.). Après les prélèvements réalisés sur le chantier de fouille, il trie et analyse tout cela. Son travail permettra notamment de comprendre la présence de ces restes d’animaux sur le site et de connaître l’utilisation faite par les hommes (type d’alimentation, transport, agriculture, artisanat et industrie du textile et du cuir, etc.) à différentes époques. 

Puzzle: crânes d’animaux trouvés à l’occasion des fouilles de la Tour d’Argent 

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Le carpologue

Le carpologue procède à l’étude des fruits et graines retrouvés lors de fouilles archéologiques. Son travail consiste à les trier, les identifier et chercher à mettre en lumière le milieu naturel, les pratiques agricoles et leur utilisation dans l’alimentation.

Noyaux trouvés lors des fouilles de la Tour d’Argent 

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Chantiers de fouilles l’islois

Puzzle: le chantier de fouilles de l’ancien garage Manni, autrefois couvent des Dames de Sainte-Elisabeth (16e s.-fin 18e s.).

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Puzzle: le chantier de la fouille en cours de la synagogue (16e s.- 19e s.) de l’ancien quartier juif de L’Isle.

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Puzzle: le chantier de fouille de la chapelle Saint-Andéol de Velorgues et de son cimetière (L’Isle-sur-la-Sorgue), un site médiéval.

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Fouille du prieuré rural Saint-Andéol de Velorgues (L’Isle-sur-la-Sorgue) et de l’extension de son cimetière.

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Chantier de fouille de la cour de l’Hôtel Brancas-Villars (îlot de la Tour d’Argent)

Pour poursuivre la découverte plus en détails d’un chantier de fouilles l’islois, nous publions en ligne deux cahiers pédagogiques réalisé en 2013 autour de la fouille de la cour de l’Hôtel de Brancas-Villars (îlot de la Tour d’Argent), l’un pour les élèves de primaire, l’autre pour les collégiens. Le livret pour les élèves du primaire comporte un contenu pédagogique assorti de petits questionnaires.

Cahier pédagogique pour les élèves de de primaire: Téléchargez ICI

Cahier pédagogique pour les collégiens: Téléchargez ICI

Quelques exemples de sources matérielles

Voici quelques exemples d’objets trouvés à l’occasion de fouilles archéologiques à L’Isle-sur-la-Sorgue.

Lot de céramiques de la Tour d’argent avant restauration finale

Les céramiques de la Tour d’Argent restaurées (parties blanches ou plus claires)

Très grande marmite à 4 anses, trouvée à l’occasion de la fouille du dépotoir de la Tour d’Argent (datation: fin 13e-début 14e s.; provenance: Gard)

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Coupe à décor émaillé vert et brun, trouvée à l’occasion de la fouille du dépotoir de la Tour d’Argent (datation:  fin 13e-début 14e s.)

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Louche trouvée à l’occasion de la fouille du dépotoir de la Tour d’Argent (manche en bois: absent; datation: fin 13e-début 14e s.; provenance: Gard) 

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Jarre à eau (une « dourque » en provençal) trouvée à l’occasion de la fouille du dépotoir de la Tour d’Argent (datation: fin 13e-début 14e s.; provenance: nord Vaucluse ou Gard)

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Coupe glaçurée (datation: période moderne; provenance: Gard) trouvée à l’occasion de la fouille du dépotoir de la Tour d’Argent

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Autres exemples de sources matérielles

Carapace trouvée à l’occasion de la fouille de l’ancien garage Manni (couvent Sainte-Elisabeth)

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Semelle de chaussure en cuir du Moyen Age, trouvée à l’occasion des fouilles de la Tour d’Argent

Puzzle (4-5 ans): clique ICI

Puzzle (6-7 ans): clique ICI

Puzzle (8-12 ans): clique ICI

Astuce: retrouve la définition de tous les mots soulignés dans le glossaire en cliquant sur l’image ci-contre:Reconstitue les puzzles du patrimoine l'islois!

A toi de jouer!

Identifie le sceau des seigneurs de la famille des Baux (Baux-de-Provence), trouvé lors des fouilles de la Tour d’Argent et daté du 14e siècle!

Voici un petit jeu pour t’entraîner à la sigillographie qui est une discipline historique ayant pour objet l’étude des sceaux. Au Moyen Age, le sceau était le seul moyen d’authentifier un document, de garantir son origine et sa confidentialité.

A l’occasion des fouilles de la Tour d’Argent, les archéologues ont trouvé un sceau qu’il a fallu chercher à identifier. Les photos du recto et du verso de ce sceau restauré figurent également tout en bas de la planche.

Après des recherches effectuées, il s’agit du sceau d’un membre de la famille des riches seigneurs des Baux (Baux-de-Provence) du 14e siècle.

Sauras-tu reconnaître sur la planche de sceaux ci-dessous, quel est le sceau retrouvé à l’occasion des fouilles de la Tour d’Argent?

Est-ce l’image n°1, 2, 3, 4, 5 ou 6?

Reconstitue les puzzles du patrimoine l'islois!

Pour trouver la bonne réponse, observe bien chaque détail des photos du sceau trouvé et chacun des détails des dessins des sceaux.

Coloriages

Amuse-toi à mettre en couleurs les coloriages proposés!

Essai de reconstitution de L’Isle vers 1230 (Moyen Age)

Imprime et colorie à ton goût ce dessin.

Reconstitue les puzzles du patrimoine l'islois!Pour te guider: le tracé de la Sorgue est colorié en bleu.

La collégiale Notre-Dame-des-Anges: phases de reconstruction par siècle.

A partir du modèle ci-dessus, imprime et colorie ce dessin de la collégiale.

Façade de la collégiale Notre-Dame-des-Anges

Imprime et colorie à ton goût la façade de la collégiale!

Reconstitution de la tour Boutin et du bâtiment résidentiel au Moyen Age (îlot de la Tour d’Argent)

 

Imprime et colorie à ton goût ce dessin!

Représentation de l’intérieur de la tour Boutin (îlot de la Tour d’Argent)

Imprime et colorie le dessin à ton goût!