Fondation Frédéric Gaillanne (2020)

Le hameau de Velorgues, au sud de L’Isle-sur-la Sorgue, a bénéficié depuis 2014 de plusieurs opérations archéologiques programmées portant sur l’emprise du castrum médiéval et plus spécifiquement sur la chapelle romane de Saint-Andéol et ses abords immédiats (BRS PACA 2019, p. 203). C’est au Nord-Est de cette dernière qu’est implanté le siège historique de l’association Frédéric Gaillanne (école de chiens guides). Suite à sa reconnaissance d’utilité publique en 2014, la fondation projette un agrandissement important de son institution et procède à l’acquisition en 2019 de 11 parcelles agricoles contiguës situées immédiatement au sud des locaux actuels.

Le diagnostic archéologique portant sur la totalité du projet a été organisé en deux phases opérationnelles, la première couvrant la partie la plus éloignée de la chapelle à l’Est, a été effectuée en janvier-février 2020. La crise sanitaire nous a contraints à reporter la seconde phase du diagnostic à une date encore indéterminée. Pour l’heure, il s’agit d’une présentation intermédiaire des résultats escomptés sur cette opération.

La première phase a porté sur une superficie d’environ 2ha où 25 tranchées d’orientation majoritairement N/S ont été ouvertes. Les témoignages anthropiques, ténus, ont été observés à faible profondeur où les labours successifs ont largement perturbé les éventuelles couches en place sur une profondeur d’environ 60 cm; seules les parties inférieures des structures en creux n’ont pas été impactées.

Les découvertes archéologiques se composent quasi exclusivement de fosses de plantation de vigne. 49 fosses ont été intégralement ou partiellement identifiées dans 15 des 25 sondages de la phase 1. L‘organisation de ces structures et l’utilisation de la technique de provignage témoignent d’une conduite de la vigne organisée sur le long terme. Deux orientations bien marquées des rangs de vigne attestent également d’au moins deux vignobles successifs. La destruction des surfaces de creusement et l’absence de mobilier archéologique ne permettent pas à cette heure d’apporter des éléments de datation de ce vignoble ancien, le premier découvert sur le territoire de L’Isle.

La deuxième phase du diagnostic, que nous espérons voir se réaliser en 2021, apportera de nouvelles données complémentaires sur ces traces agraires, et permettra également de sonder un secteur riche situé immédiatement au Sud de la chapelle et de son cimetière, comprenant en outre l’emprise du rempart médiéval.