Une souscription publique pour restaurer le monument Salviati

Cette souscription publique, sous l’égide de la Fondation du Patrimoine, est à l’initiative de la Ville de L’Isle-sur-la-Sorgue, avec la participation de l’association l’isloise Memòri, pour la promotion et la transmission du patrimoine.

Comment faire un don ?

 

et en le renvoyant à : FONDATION DU PATRIMOINE Délégation Provence-Alpes-Côte d’Azur Palais de la Bourse CS 21856 13221 Marseille Cedex 01 04 91 39 56 70 – paca@fondation-patrimoine.org

• En faisant un don en ligne sur https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/monument-salviati-isle-sur-la-sorgue

Les avantages d’une souscription

Pour chaque don, un reçu fiscal sera adressé afin de bénéficier de réductions d’impôts.

Pour les particuliers :

-66% du montant du don est déductible de l’impôt sur le revenu dans la limite de 20% du revenu imposable

-75% du montant du don est déductible de l’impôt sur la fortune immobilière dans la limite de 50.000 €

Pour les entreprises : 60% du montant du don est déductible de l’impôt sur les sociétés, pris dans la limite de 20 000 € ou de 5 ‰ du chiffre d’affaires lorsque ce dernier montant est plus élevé.

Le monument et son histoire

L’histoire du monument Salviati est indissociable de celle du cours Salviati dont il commémore la création et dont il matérialise l’entrée. Au XVIIIe siècle, la Ville de L’Isle-sur-la-Sorgue aménage à l’extérieur des remparts plusieurs cours, ou promenades, dont celui qui relie le bassin Bouïgas au pont de Bonaventure, marquant ainsi le départ de la route de Carpentras.

Baptisé aujourd’hui cours Fernande Peyre en l’honneur de cette résistante, le cours a été aménagé entre 1761 et 1765 à la demande du conseil de communauté et sur les plans de l’architecte l’islois Brun. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la modification des voies du Comtat Venaissin voulue par le représentant du pape souverain, le vice-légat Grégoire Salviati. Celui-ci finance ce projet à hauteur de 3 000 livres, en partie employées à la plantation des ormeaux qui le bordaient.

Un monument dédicatoire est élevé, en 1766, près du pont de Bonaventure.

Témoignages du passé pontifical du Comtat, la plaque rendant hommage au pape et au vice-légat est retirée lors de la Révolution et leurs armoiries, sculptées sur le fronton, sont bûchées. Les armes de la ville ont, quant à elles, été préservées. 

Monument Salviati

Après les travaux de restauration du cours entre 1809 et 1811, un obélisque, appelé pyramide, est érigé à proximité.

© collection particulière

Plus tard, en 1953, le monument Salviati est déplacé à l’autre extrémité du cours, dans le square Notre-Dame, et une nouvelle plaque apposée.

La restauration

Aujourd’hui, ce monument nécessite un nettoyage et une restauration de la stèle en pierre ainsi que de la plaque de marbre. A cette occasion, les armoiries, encore partiellement lisibles, seront restituées. Le monument sera ensuite positionné au milieu du square pour être plus visible des nombreux usagers de ce cours, créé il y a plus de 250 ans.   

La restauration sera réalisée par l’atelier Jean-Loup Bouvier aux Angles, spécialisé dans la restauration des monuments historiques et dans les métiers de la sculpture, de la gypserie et du moulage. Il intervient depuis de nombreuses années dans toute la France et même à l’étranger. A L’Isle-sur-la-Sorgue, ils ont restauré les gargouilles de la collégiale Notre-Dame-de-anges.

Montant des travaux : 19 634,90 € hors taxes
Début des travaux : mai 2021

Renseignements :

Direction du Patrimoine de l’Isle-sur-la-Sorgue

04.90.38.96.98

direction.patrimoine@islesurlasorgue.fr